Menu
The Bard's Tale IV
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Mac
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : The Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclat
PC PS4 ONE Mac Linux
The Bard's Tale IV
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste eatmanga.com
11 octobre 2018 à 09:00:02
14/20

Lecteurs eatmanga.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13/20
Partager sur :

Si l'annonce d'un nouvel épisode de The Bard's Tale a sans doute laissé indifférent une partie du public, une autre, en revanche, a vu sa corde sensible vibrer à la perspective de se replonger dans l'univers humoristique de la franchise. InXile a donc lancé une campagne kickstarter, soutenue à hauteur de 1 519 680 $, lui permettant de nous livrer cette année The Bard's Tale IV.

Notre vidéo-test du jeu


Bienvenue à Skara Brae


Le début de The Bard's Tale IV vous plonge dans la ville de Skara Brae, dans laquelle des fanatiques religieux ont pris le pouvoir, ces derniers étant largement portés sur la pendaison des individus allant à l'encontre de leur manière de voir le monde. La guilde des aventuriers, dont vous faites rapidement partie, est déclarée hors-la-loi. S'ensuivra un long périple en compagnie de 5 partenaires d'armes maximum, dans lequel vous aurez à résoudre de multiples énigmes, explorer de nombreux donjons et croiser le fer avec des hordes d'ennemis, dans la plus grande tradition du dungeon crawler.

The Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclat

Mais avant de vous jeter dans l'aventure, vous devrez passer par la création de personnages, permettant de choisir entre sept races et « seulement » quatre classes. Alors certes, on pourrait pester, outre contre le chara design assez raté, contre la faible quantité de classes proposées, mais rassurez-vous, le panel de sorts et compétences propres à chaque catégorie offre une personnalisation assez poussée. En marge du traditionnel guerrier, voleur et mage, vous pouvez opter pour le barde, qui est, comme le nom du jeu l'indique, la classe centrale de l'aventure. Présenté comme une véritable rock star, le barde en a aussi adopté le comportement, étant obligé de boire de l'alcool pour gagner suffisamment de points de sort pour dispenser dégâts et buffs / débuffs de groupe.

The Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclatThe Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclat

Mais attention, la capacité de votre barde à encaisser l'alcool a des limites. Effectivement, passé un certain degré d'alcoolémie, la force de votre barde sera accrue pendant un tour avant qu'il ne tombe dans un coma éthylique jusqu'à la fin de l'affrontement. Une classe originale et agréable à jouer donc, au même titre que les autres proposées par le jeu, chacune disposant de sorts atypiques et complémentaires. Nous vous recommandons quoi qu'il en soit d'opter pour le personnage par défaut proposé en jeu, barde de son état, faute de quoi vous ne pourrez avoir accès à cette classe que plus tardivement dans votre groupe.

Du Dungeon Crawler pur jus

The Bard's Tale IV est résolument old-school et récite avec un vrai talent les codes inhérents au dungeon crawler. Ainsi, vos diverses aventures vous conduiront à venir à bout de donjons tentaculaires, remplis de pièges, d'énigmes, de trappes et autres dangers à surmonter. La construction des intérieurs est finement brossée sans pour autant vous contraindre à tourner en boucle pour en venir à bout. Les différents lieux traversés regorgent naturellement de leviers à activer, de pierres à dégager et autres interactions utiles à la découverte de passages secrets renfermant de précieux trésors. Bref, l'arrivée dans un donjon est un régal, leur exploration se fait d'une manière fluide et s'avère souvent gratifiante.

The Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclatThe Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclatThe Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclatThe Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclat

Bien évidemment, que serait un dungeon crawler sans ses énigmes ? The Bard's Tale IV le sait bien, et propose son lot de tord-méninges qui, sans jamais s'avérer impossible à relever, propose suffisamment de challenge pour laisser au joueur le temps de se poser pour s'adonner à un peu de réflexion. Si, sur l'ensemble de l'aventure, les puzzles ne changent pas fondamentalement, leur difficulté va en revanche crescendo et la construction de certains d'entre eux force le respect. Dirigier une fée vers un interrupteur en la faisant voguer d'un pylône directionnel à l'autre, activer des rouages pour qu'ils s'emboitent parfaitement, résoudre un ersatz de sudoku... il y a presque autant d'énigmes que de combats dans The Bard's Tale IV, donnant au titre un rythme assez posé, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Par ailleurs, certains puzzles sont ponctuellement plus originaux que les autres et vous demanderont de compulser certains ouvrages environnants pour connaître la marche à suivre pour la résolution d'une énigme donnée. En somme, le pan réflexion de The Bard's Tale est réussi, au même titre que ses affrontements.

Un système de combat aussi simple que tactique

Élément central de l'aventure de The Bard's Tale IV, le combat est ici au tour par tour et se déroule sur une grille 4x4 cases, 8 étant occupée par les adversaires, les autres par vos héros. C'est sur cette simple répartition en grille que repose une bonne partie de la tactique poussée des multiples affrontements du jeu.

Un affrontement typique dans The Bard's Tale IV

Chargement de la vidéo The Bard's Tale IV Gameplay

En effet, s'il convient naturellement de placer les lanceurs de sorts sur la rangée arrière et les guerriers tanks en avant, il faut aussi garder à l'esprit que les sorts ne peuvent être lancés que sur une position adverse définie. Ainsi, il ne sera pas rare de se trouver dans l'incapacité de porter un coup à l'ennemi si ce dernier se trouve à deux cases de vous par exemple. Il faudra donc autant observer la position de vos adversaires que compiler avec celle de vos compagnons. Toutefois, les déplacements ne sont pas illimités puisque changer un allié de case coûtera un point d'action. Lorsque l'on sait que ces derniers sont en quantité limitée et qu'ils sont partagés par l'ensemble des membres de votre escouade, autant dire qu'il est nécessaire de bien planifier chaque coup pour espérer sortir victorieux des nombreuses rixes auxquelles vous serez confrontés.

The Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclatThe Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclat

Toutefois, vous pouvez espérer obtenir un léger avantage d'initiative si toutefois vous êtes le premier à engager le combat. Lors de votre exploration dans le monde semi-ouvert du jeu, vous pourrez observer de loin le groupe adverse qui se profile et également en connaître le niveau. Si le combat vous paraît surmontable, il ne vous reste qu'à charger pour porter les premiers coups. Mais ce ne sera pas toujours suffisant pour sortir vainqueur d'une bataille et il faudra faire preuve de finesse en compilant avec les différentes capacités ennemies. Un adversaire lourdement équipé aura un niveau d'armure ignorant les dégâts. Il faudra donc utiliser une compétence susceptible de briser l'armure de l'opposant. Les adversaires disposent également d'une jauge mentale, régulièrement utilisée pour exploiter des « coups chargés », qui ne prendront effet qu'au tour suivant. Souvent dévastateurs, ces coups peuvent être annulés contre l'utilisation d'une compétence infligeant des dégâts mentaux. En somme, les paramètres à prendre en compte sont assez nombreux et les configurations parfois complexes, conférant à The Bard's Tale une dimension stratégique appuyée, à même de satisfaire les tacticiens que vous êtes assurément.

The Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclatThe Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclatThe Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclat

Bien évidemment, chacun de vos personnages peut être amélioré à mesure qu'ils engrangent de l'expérience. L'arbre de talent de chaque personnage est proprement tentaculaire, presque trop, et les sorts à acquérir sont très nombreux au même titre que les compétences permettant à telle classe de s'équiper d'équipement plus ou moins lourd. Mais cette profusion de sorts est contrebalancée par la limite d’aptitudes qu'un personnage peut embarquer avant de combattre. Effectivement, vous ne pourrez choisir que 5 d'entre elles. Autant dire que la règle d'or sera de varier les plaisirs pour obtenir le groupe le plus équilibré et le plus polyvalent possible.

Nous l'avons vu, The Bard's Tale IV a plus d'un argument à faire valoir, pour peu que vous ne soyez pas réfractaires à une approche résolument à l'ancienne du RPG. Ne vous attendez donc pas à ce que le jeu vous prenne par la main, vous serez souvent seul face à un objectif à remplir ou une énigme à résoudre sans jamais que le titre ne vous vienne en aide. Mais ce n'est assurément pas là que l'expérience de jeu s'écorne. C'est plutôt dans des détails qui une fois cumulés n'en sont plus vraiment que The Bard's Tale IV déçoit quelque peu.

Un écrin qui manque clairement d'éclat

The Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclat

Si, certes, les environnements du jeu sont très souvent jolis et bénéficient d'une direction artistique tout à fait enchanteresse, The Bard's Tale IV accuse d'un très gros retard technique, ne proposant rien qui justifie de faire ramer une configuration musclée. En outre, la localisation du jeu est tout simplement ratée, à tel point que nous recommandons de passer directement le jeu en anglais pour favoriser la compréhension de ce que les personnages ont à dire.

Le manque de finition se ressent un peu partout, dans l'optimisation, dans l'affichage des textes, mais aussi dans les nombreux bugs tout simplement bloquants qui forcent à recharger la dernière sauvegarde pour progresser dans l'aventure. Et lorsque l'on sait que le jeu à opté pour des totems de sauvegardes fixes (qui vous pouvez aussi choisir de détruire en l'échange d'expérience), autant dire que l'angoisse d'un crash après un combat réussi quitte difficilement le joueur tout au long de l'aventure.

The Bard's Tale IV : Du RPG solide dans un écrin qui manque d'éclat

Par ailleurs, il faut bien reconnaître que, dans une certaine mesure, on sent bien les développeurs un peu prisonniers d'une vision du RPG un peu trop ancrée dans le passé. Nous aurions, par exemple, aimé une petite concession à la modernité concernant l'inventaire, qui est tout simplement insupportable de lourdeur dès qu'il se trouve noyé sous l'équipement et les différents items d'artisanats ou de quêtes, l'ensemble mélangé sans possibilité de tri. Enfin, nous déplorerons une écriture un peu paresseuse, qui, si elle renferme toujours la même parodie d'univers fantasy et d'humour, ne parvient pas à captiver le joueur en raison de sa trame principale un rien éculée, et ce, en dépit des nombreux PnJ avec lesquels il est possible d'interagir. Il faudra donc être indulgent et aimer les jeux à l'ancienne pour apprécier le titre d'inXile qui, dans sa partie donjons et combat, brille parfois de mille feux, mais qui manque cruellement de finition pour faire l'unanimité.

Trailer de lancement de The Bard's Tale IV

Chargement de la vidéo The Bard's Tale IV trailer

Les notes
+Points positifs
  • Des donjons bien construits
  • Des énigmes intelligentes
  • Durée de vie solide (comptez une vingtaine d'heures)
  • Une direction artistique de grande qualité
  • De nombreuses possibilités de customisation des compétences du groupe
  • Bande son réussie
-Points négatifs
  • Traduction ratée
  • De nombreux bugs, crash...
  • Une optimisation à revoir
  • Histoire peu captivante
  • Inventaire pas ergonomique
  • Système de sauvegarde rigide

The Bard's Tale IV est assurément un cri d'amour à l'adage qui veut que c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures. Récitant avec talent certains codes solidement ancrés dans la tradition du dungeon crawler (donjons tentaculaires, énigmes à foison), le titre de inXile déploie également un système de combat tactique et profond, que l'on prend assurément plaisir à éprouver. Cependant, il est fort regrettable que, outre son histoire franchement peu captivante, si peu de soin ait été apporté à l'enrobage technique, qui multiplie les bugs, les crashs, les problèmes de traduction, etc... Reste un univers à la direction artistique inspirée et des phases d'exploration agréables pour retenir le joueur, qui devra être indulgent pour prendre du plaisir à parcourir le jeu, et surtout, embrasser pleinement une vision un rien passéiste du RPG, qui ne fait que peu de concessions à la modernité.

Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste eatmanga.com
11 octobre 2018 à 09:00:02
14/20
Lecteurs eatmanga.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13/20
Mis à jour le 11/10/2018
PC PlayStation 4 Xbox One Mac Linux RPG inXile Entertainment
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Football Manager 2019 : Une interface repensée qui augure du meilleur
    PC - MAC
  • Aperçu : Battlefield V : notre avis après deux heures sur le solo et ses War Stories
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Pokémon Let's Go Pikachu/Evoli : Une première génération remise au goût du jour
    SWITCH
Derniers aperçus
eatmanga.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live